Ligue des champions : Deschamps et Wenger, destins croisés

19 octobre 2011 - 12:47

Plus ou moins contestés, Didier Deschamps et Arsène Wenger vivent un début de saison très difficile

Une grande bouffée d’oxygène. Le temps d’un soir, pour ce match de Ligue des champions, où Marseille et Arsenal occupent les deux premières places du groupe F, Didier Deschamps et Arsène Wenger vont passer une soirée plus tranquille que celles qu’ils vivent depuis le début de la saison. En grande difficulté dans leurs championnats respectifs, les deux hommes sont aujourd’hui dans une situation inhabituelle. Habitués des premières places et encensés pour leurs bons résultats, Deschamps et Wenger peinent à surmonter ces départs ratés. Le technicien marseillais, champion de France en 2010, est prisonnier du manque de moyens de son club et semble désabusé face à la situation actuelle : « C’est difficile. Evidemment, je n’ai pas un effectif très riche et étoffé. Les choses sont plus limitées que les années précédentes. Je n’ai pas pensé à partir, si je reste, c’est pour permettre à ce club de rester en haut du tableau. » Seulement quinzième de Ligue 1 après dix journées, Deschamps conserve pour le moment, grâce aux titres remportés depuis deux ans, la confiance de Margarita Louis-Dreyfus. Pour combien de temps ? Un point doit être fait en décembre.

Un seul danger pour l’OM, Robin Van Persie

De l’autre côté de la Manche, Arsène Wenger est arrivé à la fin d’un cycle. La patience accordée à sa jeune et talentueuse équipe n’est plus de mise depuis les départs des métronomes Samir Nasri et Cesc Fabregas cet été. Intouchable depuis quinze ans, l’Alsacien est désormais menacé et ses méthodes remises en cause. Son recrutement, pour une fois expérimenté, a été effectué en urgence et ne répond pas aux attentes pour le moment. Conséquence, le beau jeu d’Arsenal et son collectif huilé ont disparu. Il faut désormais des exploits individuels, comme ceux de Robin Van Persie le week-end dernier, pour faire la différence. Ce soir encore, le Néerlandais sera le danger numéro un pour les Marseillais dans un Stade-Vélodrome clairsemé (30.000 supporteurs). Signe que malgré la parenthèse enchantée de la Ligue des champions, la situation de l’OM et de Deschamps est bien compliquée.

MARSEILLE-ARSENAL
20 H 45 - TF1
Marseille : Mandanda (cap.) – Azpilicueta, Diawara, Nkoulou, Morel – Lucho, Diarra, Cheyrou – Valbuena, Rémy, Ayew. Entr. : Didier Deschamps.
Arsenal : Szczesny – Koscielny, Mertesacker, Song, André Santos – Ramsey, Coquelin, Arteta – Walcott, Van Persie (cap.), Gervinho. Entr. : Arsène Wenger.

 

Commentaires

Staff
Amo2
Amo2 19 octobre 2011 23:10

Deschamps est vraiment énervé,et il a raison,c'est ragent.

Staff
Marie-Colette ALBARELLO
Marie-Colette ALBARELLO 19 octobre 2011 22:54

Incroyable de ne pas pouvoir garder ce résultat !!

Staff
Amo2
Amo2 19 octobre 2011 22:38

match nul,mais qui finit par une victoire d'Arsenal a la dernière minute d’arrêt de jeu nul.

Staff
flash
flash 19 octobre 2011 17:10

Pour moi 2 pour Arsenal 1 pour Marseile

Staff
Amo2
Amo2 19 octobre 2011 17:07

je pense que Marseille va gagné 1 0,ils en ont vraiment besoin.

Staff
flash
flash 19 octobre 2011 16:47

Alors, Arsenal ou Marseille ?

Nos U10A à Saint-Pathus

24 septembre 2017 18:13 par Bertrand.Pieri

Nos U10A à Saint-Pathus
Ce week end 1er déplacement de la saison pour nos U10A sur la pelouse de St Pathus. La rencontre s'est faite sur 3 matchs contre St Mard, St Pathus et Villeparisis. 2 belles victoires et 1 nul 5-1, 0-0 et 3-1. Nos petits U10 nous ont bien fait sentir... Lire la suite